Minéraux-Lithothérapie-Radiesthésie.

Venez échanger vos expériences et poser vos questions sur la lithothérapie et la radiesthésie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1060
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Mar 27 Mar - 11:26

Depuis vatican II on précise aux prêtres de s'avancer devant les fidèles et quand c'est possible d'aménager le coeur comme un amphithéatre, comme la cathédrale D'Evry, pensez vous que ce type de comportement ai une influence et laquelle dans les edifices qui ont été construit en accord avec les énergies cosmo telluriques et qui par la deviennent de grand centre énergétiques, énergie qui se concentre à l'emplacement de l'autel ?
Cela aurait-il des incidences sur les fidèles, la force de la prière, et la religion catholique toute entière ?

Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opaline.bbfr.net
Ami du Minéral
Disciple
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 52
Localisation : Valais, Suisse
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Mer 28 Mar - 2:40

"On" a beaucoup dit n'importe quoi sur Vatican II, Je me suis intéressé aux textes du droit canon et de divers écrits officiel. En guise d'exemple et puisqu'on en parle ces temps-ci dans les médias, on découvre dans l'introduction du missel romain que la langue officielle de l'église catholique romaine est le latin et qu'on peu éventuellement utiliser la langue du pays ...

Bon pour revenir à ta question, le changement qu'à introduit le concile à ce sujet c'est le fait que le prêtre donne l'impression d'être tourné vers les fidèles. Il a deux résons à ce choix :

Arrow La première est que les comission d'étude du concile ont fait une erreur d'interprétation. En faisant des recherches sur la liturgie d'avant le Xe siècle (le but du concile a été de renouer avec la foi et la liturgie des origines), ils ont découvert des textes liturgiques qui mentionnaient que le prêtre était alors tourné ainsi. L'erreur a été de généraliser cette découverte. On a découvert depuis que cette pratique se localisait dans une petite partie d'italie (je ne sais pas exactement où).

Arrow La seconde est que le prêtre n'est pas face au peuple mais face à Dieu, c'est la localisation de Dieu qui a changé, ou plus simplement la localisation de l'autel. Rolling Eyes

La vraie question porte donc sur la localisation de l'autel. Localisation qui est rapport direct avec la liturgie. Je vous conseille à ce sujet un petit livre fort intéressant : "Architecture et liturgie". Dès que je le retrouve (je vient de déménager), je vous donne les références complètes.

Dans les églises médiévales l'autel se trouvait au centre du coeur, l'emplacement est facile à retrouver, en général on a un croisement de passage d'eau en Y, avec au minimum trois branches (27 à Chartres). Le prêtre devait pouvoir tourner autour de l'autel pour encenser. A propos l'encensoir n'est jammais qu'un gros pendule ! Suivant le type de liturgie le prêtre tournait dans un sens ou dans l'autre, en faisant tourner son pend... euh... son encensoir dans le sens opposé. Essayez vous aller être surpris ! ...Fixez un bâton d'encens sur pierre de quelques kg pour un effet proche. Manip à faire en terrain neutre et dégagé, bien entendu, et à vos risques et périls.

Revenons à nos moutons ... Au moyen-age les déplacements étaient très important (toujours le principe de boucle), le peuple se déplaçait beaucoup, n'oubliez pas qu'il n'y avait pas de bancs. Bon nombre de chants du graduels étaient des processionnaux. On commençais par l'asperges-me ou le vidi-aquam, la liaison avec l'eau baptismale, l'eau du jourdain que l'on traversai obligatoirement en se déplaçant dans l'église. Puis venait le kyrie de la liturgie pénitentielle qui était également un processionnal, on en a gardé que quelques strophes, puis on entrait dans l'office des lectures. Le graduel (qu'on utilise presque plus de nos jours) et surtout les séquences (vous aurez de la chance si en entendez une à Pâques) étaient des grands processionnaux qui accompagnaient le mouvement de l'évangélaire, c'est à dire que non seulement le prêtre se déplaçait avec l'évangile, mais il était suivit par le peuple à travers l'église ! La procession suivante est l'offertoire, que le concile a cherché à remettre à l'honneur, le moment des offrandes qu'on amène en procession à l'autel, le pain qui était autrefois béni et que l'on distribuait à la sortie (les orthodoxes ont concervé cette pratique). Là on avance un peu jusqu'à l'agnus dei, encore un processionnal tronqué, la communion, là c'est évident.

... Vous devez vous demander où je veux en venir ...

A la renaissance, changement de vue, changement de principe, de liturgie, plus personne ne sit le latin, et donc ne comprend plus rien, la participation des fidèle est quasi-nule. Tout devient théatral ! Les autels ressemblent de plus en plus à des pièces montées, à des décors de théatres où les acteurs sont mis en scène. On a un foisonnement de christs en croix sanguinolents, de martyrs ubissant leur sort avec résignation, bref on est en plein mélodrame. Les autels sont alors poussé au fond du coeur, le prêtre vas se contenter de murmurer des paroles en faisant des gestes les plus petit possible, surtout que personne ne voie ce qui se passe, mais se passe-t-il encore quelque chose ? Bref on glissé peu à peu vers l'esprit du XIXe, en rajoutant toujours un peu plus de réalisme. Dieu est devenu celui qui punit, celui qui envoie dans les flames de l'enfer les pauvres pêcheurs, pale le Diable prend de plus en plus d'importance et devient même l'égal de Dieu, on glisse vers une religion manichéenne... Ah oui, j'oubliais, les bancs ont fait leur apparition en même temps que les confessionnaux, qui n'esxistaient pas au moyen-âge...

Le concile Vaticant II a voulut renouer avec la liturgie et la foi qui précédait toute cette dérive, la nouvelle liturgie (en latin) puise ses sources dans celle d'avant l'an mille. Ce qui n'a pas été sans choix, ce n'est que depuis Saint-Grégoire le Grand (postérieur à cenne année fatidique), que la liturgie a été unifiée dans le monde chrétien de l'époque ! scratch

Bon ... En conclusion et pour répondre directement à ta question ... Sleep

Si la liturgie de la cathédrale d'Evry correspond à l'emplacement de l'autel et de l'oficiant, et vu que l'église n'est pas ancienne, dans ce cas la totalité de l'énergie doit être mis en place par ce qui s'y passe, donc par la foi du prêtre, du diacre, ...

Dans une église ancienne le fait que l'autel n'est pas à sa place peut poser deux problèmes, l'officiant s'épuise parcequ'il est sur la pierre des morts, et l'énergie tellurique n'étant plus transmutée par la liturgie ... euh ... pale ... je vous laisse deviner ... N'oubliez pas que Saint-Jérôme disait conscruire son église dès qu'il trouve le Diable !

C'était un peu long, désolé pour ce roman fleuve ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metiersarts.forumculture.net
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1060
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Mer 28 Mar - 11:57

Long ? Tu rigoles, j'adore t'écouter...euh te lire.
Juste pour préciser, d'aprés certaines sources la cathédrale d'evry se situerait sur une ligne tellurique majeure qui donne à peu prés ça :




Sources : http://secretebase.free.fr/complots/edifices/axemajeur/axemajeur.htm

Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opaline.bbfr.net
L'ECLIPSE
Initié
avatar

Nombre de messages : 151
Age : 62
Localisation : Calvados
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Jeu 29 Mar - 20:12

Félicitations aux differents textes.
C'est un plaisir de vous lire, même quand c'est long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ami du Minéral
Disciple
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 52
Localisation : Valais, Suisse
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Ven 30 Mar - 0:31

Merci !

Bonsoir !

Une ligne tellurique de ce type est impossible à cause de la rotondité de la terre. Ce type de ligne ne fonctionne qu'à petite échelle, dans une région donnée. En général c'est visuel.

Par contre il est possible que cette cathédrale se situe sur un "haut-lieu" (il y en a beaucoup), ou symplement sur une discontinuité de terrain et que sa forme provoque une altération ... bref je ne vous apprend rien ...
Le mieux serai d'avoir des plans précis ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metiersarts.forumculture.net
Luna
Initié
avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   Ven 30 Mar - 11:11

Quel régal de vous lire. Merci à tous pour vos interventions.
Encore! Encore! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le déplacement de la liturgie depuis vatican II.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L' Eglise et la Synagogue
» Réforme liturgique
» Mise en garde contre la nouvelle liturgie de la Messe
» La Liturgie, Mystere du Salut par Mgr Guido Marini
» MÉDAILLONS DES PAPES AU VATICAN : IL N'EN RESTE QUE DEUX APRÈS BENOIT XVI ! ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minéraux-Lithothérapie-Radiesthésie. :: Géobiologie. :: Généralités-
Sauter vers: